Montmagny Butte-Pinson : jardins partagés, vergers et poulaillers c’est parti

Le Conseil régional et son agence des espaces verts viennent d’annoncer ce vendredi le lancement du projet agro-urbain du parc de la Butte Pinson.

Dernière mise à jour : 21/03/2014 à 11:55

 

Après la coulée verte, 45 parcelles de jardins potagers familiaux et collectifs sur une superficie de 2 hectares ainsi qu’un verger et un poulailler également collectifs ! Financé et conduit par l’Agence des espaces verts, le chantier devrait durer environ huit mois, avec une ouverture des jardins prévue à la rentrée de septembre.
Après la coulée verte, 45 parcelles de jardins potagers familiaux sur une superficie de 2 hectares ainsi qu’un verger et un poulailler également collectifs vont voir le jour. Une opération financée et conduite par l’Agence des espaces verts, le chantier devrait durer environ huit mois, avec une ouverture des jardins prévue à la rentrée de septembre.

«Redonner la terre aux habitants», telle est la nature même du projet de l’hôtel de région. L’Agence des espaces verts propose en effet, aux riverains, de venir cultiver sur le site, comme c’était le cas autrefois. «Des jardins familiaux seront mis à la disposition des particuliers et des jardins partagés seront proposés à des collectifs d’habitants, des associations, des centres sociaux ou de loisirs, des écoles… La gestion des lieux sera confiée à ceux qui les cultiveront. La mutualisation des savoir-faire de chacun est essentielle, le partage doit être au cœur du projet», explique-t-on à l’Agence des espaces verts. Aussi, un verger collectif, géré par une association de jardiniers, accueillera toutes les personnes désireuses de s’initier à l’arboriculture. Le jardinage et l’arboriculture ne seront pas les seules activités pratiquées puisqu’un espace sera prévu pour y installer un poulailler collectif, dont la gestion sera confiée à une association…

« Depuis les travaux d’aménagement du ruban vert, nous poursuivons en 2014 notre objectif de transformer la Butte-Pinson en véritable lieu de vie et de culture, explique Olivier Thomas, conseiller régional (PS), président de l’Agence des espaces verts. Ces installations de jardins, vergers et poulaillers avec la programmation d’animations pédagogique, contribueront à faire de cet espace régional un lieu de promenade vivant et un centre d’expérimentation d’agriculture urbaine ».

Les étapes du projet

Situés à quelques mètres du ruban vert, en contrebas de la rue de Pierrefitte à Montmagny, les espaces de culture seront répartis en deux zones : 38 parcelles de jardins familiaux dessinées en alvéoles, sept parcelles de jardins partagés rectangulaires, jusqu’à 420 m2, ainsi qu’une parcelle plantée en verger et un espace dédié au futur poulailler collectif.

Dans un premier temps, les travaux consisteront à débroussailler puis à terrasser les futures parcelles à cultiver. Les plantations seront ensuite réalisées : pose de haies, plantation d’arbres fruitiers, mise en place de clôtures et de mobiliers…

Des centaines de plantes nourricières (potagères et fruitières) seront également introduites sur la Butte. Les promeneurs pourront librement les cueillir ou les ramasser. Une récolte ouverte à tous donc, mais assortie de recommandations : une signalétique sera implantée à proximité des plantes afin d’expliquer leur nature, d’indiquer les saisons propices à leur récolte et de transmettre quelques idées de recettes !

La région veut faire revivre la butte de Montmagny

Située à 12 km au nord de Paris, reliée par le tramway, la Butte-Pinson offre aujourd’hui un point de vue exceptionnel sur la capitale, et constitue un réservoir important de biodiversité au cœur d’une agglomération densément peuplée. La réalisation du «Ruban vert», colonne vertébrale qui s’étend de l’avenue Jean-Jaurès à Villetaneuse, à la rue Pierrefitte à Montmagny, inaugurée en 2012, a constitué la première étape de cet aménagement.

Montmagny, 95

À Feuilleter

Une Guide formation 2014
Les archives